Catégories
Livres lus

« Quand nos souvenirs viendront danser » de Virginie Grimaldi (Ed. fayard)

index

Résumé:

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous
avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous
nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins
non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs
sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole
qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six :
Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons,
nos mémoires, nos vies –, nous oublions le passé pour nous allier
et nous battre. Tous les coups sont permis : nous n’avons plus
rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »

Mon avis:

Ce livre m’a transporté, il est simple et renversant. Il parle d’amour et d’amitié, de la vie tout simplement. 
Ici, les personnages sont des octogénaires qui vivent au même endroit depuis toujours, l’impasse des colibris. Ils y ont vécu le meilleur comme le pire, mais ils étaient toujours là les uns pour les autres. Des décennies plus tard, le maire décide de faire disparaître ces maisons au profit d’une école, le combat va commencer ! Ils vont tout faire pour contrecarrer les plans du maire, ils n’ont plus rien à perdre et c’est peut-etre la dernière aventure de leur vie, ils comptent bien aller jusqu’au bout. Marceline va alors vous raconter leurs histoires au sein de cette petite impasse en replongeant dans ses souvenirs.
C’est une aventure humaine, des histoires comme on les aime ou les destins se croisent ! Marceline va vous y raconter sa vie dans ce lieu où elle a fraîchement débarqué juste après son mariage avec Anatole, cette impasse où elle est devenue une femme, une épouse, une mère, une grand-mère, une amie… Toute sa vie s’est déroulée à cet endroit et elle ne compte pas s’en séparer. 

À travers ce roman, Marceline est un personnage qui évolue, au début elle n’est qu’une jeune fille qui découvre la vie, qui vit a une époque ou l’homme dirige la vie des femmes, puis elle va peu à peu s’émanciper pour devenir une femme accomplie notamment à travers le travail, et la danse. Son mari va devoir accepter ses changements, au début non sans heurts, ce, mais il va finir par accepter, et même admirer sa femme. Pour la garder, il fera le choix de partager une de ses passions avec elle, la danse.
Leur amour restera la constante de leur vie de couple, un amour qui transcendera le temps, les époques et les épreuves, jusqu’à la fin.

Les personnages sont drôles, loufoques, fantasques mais tellement attachants. Tout au long des pages, vous aurez l’impression d’y voir un membre de votre famille et la séparation ne sera pas simple…

Pour finir, je dirai juste un merci à Virginie Grimaldi, qui nous fait toujours partagé, un bout d’elle-même à travers ses romans. Elle écrit des choses si justes, si vraies, que tout ceux qui l’ont lu savent…Un lien s’est créé dès son premiers romans et il restera indéfectible. Chaque année j’attends son livre comme une enfant qui attend noel. Unique et si humaine, ne changez pas car c’est comme ça que l’on vous aime Cagoline;-)

Une belle lecture vous attend! Comme je le dis tout le temps, nous ne sommes jamais déçu par les livres de cette autrice.

 

1 réponse sur « « Quand nos souvenirs viendront danser » de Virginie Grimaldi (Ed. fayard) »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s